Le sport belge, en bonne santé, prêt à briller aux JO de Tokyo

L’Allemand Olav Spahl (à gauche sur la photo) va reprendre le rôle d’Eddy De Smedt au meilleur  moment, le sport belge accumulant les performances ces derniers mois.
L’Allemand Olav Spahl (à gauche sur la photo) va reprendre le rôle d’Eddy De Smedt au meilleur moment, le sport belge accumulant les performances ces derniers mois. - belga.

Eddy De Smedt, le directeur sportif du Comité olympique et interfédéral belge (COIB) qui prendra sa retraite à la fin de l’année, est formel. «  Jamais la Belgique n’avait connu une année sportive comme celle qui est en train de s’achever, avec les 19 médailles décrochées aux Euros de Glasgow et de Berlin (en gymnastique, en cyclisme, en natation, en triathlon et en athlétisme) et les autres conquises en patinage de vitesse, en judo, en football, en aviron, en kayak et en voile, sans oublier les excellents résultats en basket féminin et en volley masculin. Et le hockey pourrait encore venir compléter tout ça à l’occasion de la Coupe du monde qui démarre à la fin du mois.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct