Les collectifs citoyens, ces bobos qui changent la société

«
C’est très excitant d’être dans un combat où on crée des solutions. On dépasse l’indignation
!
» David Dupuis.
« C’est très excitant d’être dans un combat où on crée des solutions. On dépasse l’indignation ! » David Dupuis. - Dominiques Duschesnes/ Le Soir

Dès l’entrée, de grands compartiments regorgent de fruits et légumes. Du coin, et de saison : cela va de soi. Un grand comptoir frais propose fromages et autres laitages, tandis que quelques plats traiteurs attendent patiemment les gourmands de passage. Il suffit de se munir d’une assiette, de la peser avant de la garnir puis de passer en caisse pour payer, en fonction de son poids, sa part de quiche, sa salade de quinoa ou ses pâtes farcies aux champignons. Les consommateurs, ou plutôt, pour la plupart les « consom’acteurs » d’Agricovert peuvent alors s’attabler dans un nouvel espace accueillant et confortable, entourés de livres. Au fond du bâtiment, au delà les silos de pâtes, de riz et de müesli en vrac, l’atelier du boulanger, François Ote, entièrement vitré, s’offre au regard de tous.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct