lesoirimmo

En baisse structurelle, le commerce crie à l’aide

Le chiffre d’affaire de l’alimentaire est lui aussi en baisse avec -3,3
% de perte de volume en 5 ans.
Le chiffre d’affaire de l’alimentaire est lui aussi en baisse avec -3,3 % de perte de volume en 5 ans. - Olivier Polet/ Lesoir

Votre commerçant tire la tête ? Dominique Michel aussi. Le patron de Comeos, la fédération du commerce organisé, dresse l’état de son secteur en cette fin d’année avec des courbes en chute vertigineuse, dont Le Soir a pu prendre connaissance en primeur. « En 2014, nous avions réalisé des projections pour 2018 avec le scénario le plus pessimiste. Les résultats que nous constatons aujourd’hui sont hélas encore pires que prévu. Tant et si bien que nous ne parlons plus de baisse conjoncturelle mais de diminution structurelle. » En juillet dernier, le chiffre d’affaires réel (corrigé pour l’inflation) du commerce de détail était plus bas que celui de… 2008. Les marges nettes ont été divisées par près de deux entre 2008 (3,02 %) et 2016 (1,26 %) et la situation s’aggrave avec une évolution des prix en magasins (+1,67 % en septembre) toujours en dessous de l’inflation (+2,34 %).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct