Damien Jalet, au coeur de «Suspiria»: repousser les limites pour une danse toujours plus vraie

Damien Jalet, au centre, donne ses instructions aux actrices Tilda Swinton (à g.) et Mia Goth (à d.) sur le tournage de «
Suspiria
».
Damien Jalet, au centre, donne ses instructions aux actrices Tilda Swinton (à g.) et Mia Goth (à d.) sur le tournage de « Suspiria ». - D.R.

Le corps comme outil d’un récit divin, comme vecteur d’un langage indicible. Surprenante, puissante, viscérale voire même effrayante, la danse dicte le récit dans Suspiria version 2018, remake par Luca Guadagnino (Call Me by Your Name) du classique signé Dario Argento. Un travail remarquable, d’une précision chirurgicale, qui est l’œuvre d’un chorégraphe déjà bien connu des amateurs de danse et d’art en général : le franco-belge Damien Jalet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct