Décloisonner les murs de la classe d’accueil pour les enfants migrants

Il faudrait que la transition entre les classes préparatoires pour les primo-arrivants et les cursus normaux soit plus courte. «
Dix-huit mois c’est beaucoup
» pointe le rapport de l’UNESCO.
Il faudrait que la transition entre les classes préparatoires pour les primo-arrivants et les cursus normaux soit plus courte. « Dix-huit mois c’est beaucoup » pointe le rapport de l’UNESCO. - Hatim Kaghat

Discrètement, Ali fait glisser la feuille d’exercices de la table jusqu’aux genoux d’Amir, son voisin. Dans la salle de classe de Khedidja Benabdellah, la solidarité règne… Âgés de 13 à 17 ans, une quinzaine de jeunes primo-arrivants se trouvent réunis sur les bancs de l’une des deux classes « Daspa », Dispositif d’accueil et de scolarisation des élèves primo-arrivants de l’Athénée royal d’Ixelles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct