Charles Michel exige l’approbation du pacte migratoire de l’ONU, quitte à aller jusqu’à la crise avec la N-VA

Charles Michel exige l’approbation du pacte migratoire de l’ONU, quitte à aller jusqu’à la crise avec la N-VA

La Belgique approuvera le pacte migratoire de l’ONU, point. C’est ce que le Premier ministre Charles Michel, a-t-on appris lundi à bonne source, a fait savoir « avec fermeté » à ses partenaires de la coalition, et à la N-VA en particulier. Quitte à aller jusqu’à la crise.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct