Le patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors soupçonné de dissimulation de revenus

©Reporters
©Reporters

Le parquet de Tokyo a confirmé mardi la garde à vue de Carlos Ghosn, PDG de l’alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, pour des soupçons de dissimulation de revenus.

Selon un communiqué, le dirigeant de 64 ans «a conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015». La somme de 4,9 milliards de yens (environ 37 millions d’euros au cours actuel) a été déclarée aux autorités fiscales alors que M. Ghosn a gagné près de 10 milliards de yens sur la période, a expliqué le parquet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct