Beautiful boy divisera le public

<span>Beautiful boy</span> divisera le public

Présenté en septembre à Toronto, sorti en octobre aux Etats-Unis (où il poursuit une jolie carrière dans le circuit indépendant), voici donc sur nos écrans le premier « film américain » de Felix Van Groeningen. À l’instar de The Broken Circle Breakdown qui l’avait révélé à l’international, Beautiful Boy est un drame, l’histoire vraie d’un père qui assiste, impuissant, à la plongée de son fils dans l’enfer de la dépendance à la drogue. Et à l’instar de The Broken Circle Breakdown, Beautiful Boy divisera le public, selon la personnalité du spectateur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct