Le «footbelgate», labo judiciaire

On peut s’étonner de la publicité donnée à cet accord de pleine coopération conclu par le parquet fédéral avec ce premier repenti.
On peut s’étonner de la publicité donnée à cet accord de pleine coopération conclu par le parquet fédéral avec ce premier repenti. - Mathieu Golinvaux / Le Soir.

L’affaire du Footbelgate sera aussi un laboratoire judiciaire. L’accès au statut de repenti de l’agent de joueurs Dejan Veljkovic, avec lequel le parquet fédéral a signé un mémorandum prévoyant une peine de 5 ans de prison avec sursis et 80.000 euros d’amende en échange d’informations « substantielles, révélatrices et complètes », jusqu’alors inconnues de la justice, est une première en Belgique depuis l’adoption de la loi sur les repentis publiée au Moniteur belge le 7 août dernier.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct