Pacte migratoire de l’ONU: face à la N-VA, le MR hausse encore le ton

«
Il est légitime aujourd’hui de mettre les choses au point, et de dire : Quæ sunt Cæsaris, Cæsaris
»…
« Il est légitime aujourd’hui de mettre les choses au point, et de dire : Quæ sunt Cæsaris, Cæsaris »…

L’épreuve de force sur le Pacte migratoire ne retombe pas. Après que le Premier ministre eut, ces derniers jours, fait savoir qu’il signerait bel et bien le texte onusien (comme il s’y était engagé à la tribune de l’ONU), les libéraux persistent et insistent aujourd’hui : dans une note signée par le Centre Jean Gol, sollicité par le Seize, ils signifient au « partenaire N-VA » que « c’est le Premier ministre, et avec lui le MR, qui imprime la ligne gouvernementale  »… Une « mise au point » adressée directement à Bart De Wever. Réaction (modérée) des nationalistes au Standaard : « Si le Premier ministre fait cela, c’est qu’il a ses raisons. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct