Chance Fantôme

<span>Chance</span> Fantôme

Vite lâché par Universal-France qui avait produit son premier album, Antoine en a profité pour se réinventer en majuscule, sans prénom et sous une forme électro aventureuse.

Toujours en français, Antoine Geluck a réalisé (quasiment) seul ce disque de huit chansons totalisant vingt-sept minutes. Ce qui est amplement suffisant pour imposer son nouvel univers très expérimental, tant vocalement que dans les arrangements, comme sur le « Saint-Denis II » de plus de cinq minutes qui clôt de façon très planante et originale ce très bel essai.

Le site de l’artiste.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct