Brexit: pour Theresa May, le plus dur reste à faire

En cas de rejet de l’accord par le Parlement, Theresa May laisse entendre depuis quelques jours qu’elle pourrait démissionner.
En cas de rejet de l’accord par le Parlement, Theresa May laisse entendre depuis quelques jours qu’elle pourrait démissionner. - Reporters.

Depuis Londres,

La date du vote à la Chambre des Communes n’a pas encore été rendue publique. Mais, à Londres, les médias se préparent à ce que le scrutin se déroule autour du 10 décembre - la BBC évoque la date du mercredi 12 -, une dizaine de jours avant les vacances parlementaires qui débutent le 21 décembre. Si la date du vote se confirme, cela ne laisserait que quinze jours à Theresa May pour convaincre les députés de ratifier l’accord sur le retrait du Royaume-Uni de l’UE. La tâche s’annonce très délicate.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct