Bpost s’intéresse aux réfugiés reconnus pour pourvoir des postes vacants

©Belga
©Belga

Bpost a récemment promis des engagements de personnel afin de réduire la pression sur le travail parmi ses collaborateurs. Une mission toutefois compliquée sur un marché du travail actuellement tendu. L’entreprise postale examine dès lors la possibilité d’engager des réfugiés dont la demande d’asile a été approuvée, a-t-on appris mardi auprès des syndicats.

La promesse d’engagements supplémentaires fait partie des propositions qui se trouvent sur la table pour restaurer la paix sociale au sein de bpost. L’entreprise postale avait connu plusieurs jours de grève au début du mois de novembre, liés, entre autres, à un manque de personnel et à une charge de travail élevée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct