Dossier

Jette

Edition numérique des abonnés

«Noir Jaune Blues, et après?» à Jette: «Il faut casser les murs, physiquement»

Noir Jaune Blues Grand format

Par Louis Colart

Jette ,

Touria Menkor porte à bout de bras l’association «
Fleur du soleil
». © Hatim Kaghat. Noir Jaune Blues

«Noir Jaune Blues, et après?» à Jette: Touria, des fleurs et du soleil pour les femmes

Par Louis Colart

Jette |

Le père François-Emmanuel fait partie de la communauté de Saint-Jean. Ses moines sont présents sur les cinq continents. © Hatim Kaghat. Rencontre

«Noir Jaune Blues, et après?» à Jette: ce «petit gris» qui va à la rencontre des musulmans

Par Louis Colart

Jette |

Florence, 47 ans, membre active de Jette en transition
: «
J’étais en besoin de lien, de sens
». © Hatim Kaghat. Rencontre

«Noir Jaune Blues, et après?» à Jette: «La transition écologique a donné un sens à ma vie»

Par Louis Colart

Jette |

Ali, 37 ans, adore se promener dans les parcs de Jette. «
Je ne veux plus partir de cette commune
!
» © Hatim Kaghat. Portrait

«Noir Jaune Blues, et après?» à Jette: Ali, le bénévolat a sauvé sa vie

Par Louis Colart

Jette |

A «
L’Excelsior
», sur la place Cardinal Mercier, la jeunnesse de Jette profite de la vie jusque tard dans la nuit. Un café qui n’est pas excluant
: toutes les générations s’y croisent au cours de la journée. © Hatim Kaghat.

Jette, l’ancien et le nouveau

Jette |