Les députés fédéraux sortants

Marcel Cheron, Ecolo. Député depuis 1991, a droit à 46 mois d’indemnités parlementaire (il est de l’ancien régime, quand on pouvait aller jusqu’à 48 mois d’indemnités, et il avait 23 ans de parlement quand le règlement a été changé en 2014), soit 439.346 euros bruts (versés en 46 mois). Marcel Cheron attend la lettre de la Chambre lui rappelant qu’il faut demander explicitement les indemnités de sortie. Mais: «Je ne prendrai en tout cas pas les 46 mois, nous assure-t-il. Mon objectif est de retrouver du tavail au plus vite; si j’en retrouve, je ne demanderai pas mon indemnité de sortie; sinon, je n’irai pas au-delà des 24 mois ety je ne prendrai pas les frais (il renocne donc à 2.089 euros sur les 9.551). © Photo News
Marcel Cheron, Ecolo. Député depuis 1991, a droit à 46 mois d’indemnités parlementaire (il est de l’ancien régime, quand on pouvait aller jusqu’à 48 mois d’indemnités, et il avait 23 ans de parlement quand le règlement a été changé en 2014), soit 439.346 euros bruts (versés en 46 mois). Marcel Cheron attend la lettre de la Chambre lui rappelant qu’il faut demander explicitement les indemnités de sortie. Mais: «Je ne prendrai en tout cas pas les 46 mois, nous assure-t-il. Mon objectif est de retrouver du tavail au plus vite; si j’en retrouve, je ne demanderai pas mon indemnité de sortie; sinon, je n’irai pas au-delà des 24 mois ety je ne prendrai pas les frais (il renocne donc à 2.089 euros sur les 9.551). © Photo News
Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct