lesoirimmo

La lutte contre l’excision s’amplifie en Belgique

Selon la récente étude menée par le Gams (Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles) pour le SPF Santé publique et l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, publiée en mars 2018, 17.273 femmes et filles vivant en Belgique sont probablement excisées, et 8.644 courent le risque de l’être. La dernière étude de prévalence, datant de 2012, recensait 13.122 femmes probablement excisées et 4.084 à risque. La Région bruxelloise, la province d’Anvers et la province de Liège sont les zones les plus concernées du pays – à l’échelle régionale, c’est la Flandre qui compte le plus de jeunes filles ou femmes excisées ou risquant de l’être (11.000, contre 8.000 à Bruxelles et 5.500 en Wallonie).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct