Mars - Quand la méforme a la forme

Belga
Belga

Sondages déprimants, discrétion médiatique, parti en dehors du jeu : Ecolo se porte mal depuis ces élections de 2014 qui l’ont lessivé. Quand un parti se vautre à un scrutin, la direction démissionne. C’est la règle. Sauf au CDH dont la santé électorale, en pente depuis la guerre, exposerait la présidence à un turn-over quasi-annuel. Et sauf au PS parce qu’Elio Di Rupo ne perd jamais les élections – à l’occasion, et au pire, certes, d’autres que lui les gagnent, ce qui est de leur faute, pas de la sienne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct