Les marcheurs pour le climat surprennent et interpellent les politiques

Les marcheurs pour le climat surprennent et interpellent les politiques

O n écrit l’histoire ! Qui aurait cru ça ? » Il est un peu passé 16 h, dimanche, lorsque les vagues humaines successives viennent s’échouer sous les arches du Cinquantenaire à Bruxelles. Electrisés, les organisateurs de la marche pour le climat n’en croient eux-mêmes pas leurs yeux. Septante-cinq mille personnes (65.000 selon la police) dont 5.000 cyclistes ont défilé pendant quatre heures dans les rues de la capitale. Nul incident, nulle dégradation. Mais une volonté farouche, des messages forts, des revendications directes réclamant une politique climatique plus ambitieuse au niveau belge et européen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct