Ma mère est folle Vianney débute au cinéma avec une belle aisance

<span>Ma mère est folle</span> Vianney débute au cinéma avec une belle aisance

Comédie tendre et joyeusement déraisonnable confrontant une mère et son fils lors d’un drôle de voyage initiatique. Diane Kurys, qui se raconte de film en film depuis plus de quarante ans, dresse une nouvelle fois le portrait d’une femme libre, d’une battante. Mais cette Nina excentrique et déraisonnable, campée avec panache par une Fanny Ardant capable de tous les vertiges émotionnels, a quelques états d’âme de ne plus voir son fils chéri (Vianney désarmant de naturel). Elle trouve donc un prétexte pour aller à Rotterdam où il s’est installé avec sa petite amie et mène une vie bien rangée, loin des mauvaises manières de sa mère. Car entre eux, il y a toujours de l’électricité dans l’air. Pourtant le fils se sent responsable de cette mère qu’il juge irresponsable…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct