Explosion de gaz à Soumagne : deux ans requis contre un jeune ouvrier

L’explosion avait oté la vie à un couple de parents et le chauffagiste et dévasté la villa.
L’explosion avait oté la vie à un couple de parents et le chauffagiste et dévasté la villa. - La Meure Namur.

Il a fallu de nombreuses audiences pour venir à bout, ce mardi au tribunal correctionnel de Liège, de l’examen du dossier de l’explosion de Soumagne, dans lequel huit prévenus (dont trois sociétés) doivent répondre d’homicides involontaires à l’encontre d’un couple et d’un jeune chauffagiste. Le drame remonte au 29 juin 2010 après-midi, lorsque Rosa Mancini et son époux Patrice Le Gad (40 ans) avaient décelé une forte odeur de gaz, dans la maison qu’ils venaient de faire construire en « clé sur porte » à la campagne. Ils avaient contacté l’entreprise hervienne Straeten, qui avait fait l’installation, et Pierre Jason, 20 ans, avait été envoyé là par son patron.

L’odeur étant inquiétante, Rosa avait, en attendant l’arrivée du réparateur, emmené ses deux fils de 3 et 6 ans chez le voisin. Elle leur a ainsi sauvé la vie : quelques instants plus tard, alors qu’elle rejoignait son époux et le chauffagiste dans la cave, l’explosion avait tout soufflé, rayant la villa de la carte.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct