Erik Poppe: «Présenter les choses du point de vue des victimes me paraissait plus honnête»

Tous les survivants ont exprimé le même sentiment que les attaques avaient duré bien plus longtemps que 72 minutes.
Tous les survivants ont exprimé le même sentiment que les attaques avaient duré bien plus longtemps que 72 minutes. - D.R.

Comprendre comment l’horreur, les extrêmes s’immiscent dans notre société : voilà une des missions qu’avait en tête Erik Poppe, réalisateur norvégien, auteur de Utøya, 22 juillet. Un film bouleversant qui plonge le spectateur au cœur de l’horreur.

Pourquoi avez-vous choisi de vous attaquer à un sujet aussi complexe que celui-là ? En tant que réalisateur norvégien, c’était évident pour vous de faire un film sur ce sujet ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct