Députée et malade? «Une force, pour faire de la politique autrement»

Aujourd’hui, Vanessa Matz souhaite faire de la politique autrement. En prenant le temps de la réflexion. Elle appelle cela «
l’éloge de la lenteur, de la pensée lente
».
Aujourd’hui, Vanessa Matz souhaite faire de la politique autrement. En prenant le temps de la réflexion. Elle appelle cela « l’éloge de la lenteur, de la pensée lente ». - Sylvain Piraux.

Pendant deux ans, Vanessa Matz, élue députée fédérale CDH en 2014, a été tenue éloignée de la scène parlementaire, sans s’en désintéresser, par la maladie. En février 2016, une grosse hernie discale opérée trop tard lui cause en effet «  des douleurs abominables à la jambe gauche  » et finit par l’écarter de l’hémicycle à partir d’octobre. Quatre opérations plus tard, on lui annonce, en mars 2017, que le nerf étant abîmé de façon définitive, la perte de mobilité l’est tout autant et que les douleurs dureront à vie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct