OSCE: Moscou au banc des accusés à Milan

Des avions de combat russes survolent la mer d’Azav
: une militarisation de la région qui inquiète les Occidentaux.
Des avions de combat russes survolent la mer d’Azav : une militarisation de la région qui inquiète les Occidentaux. - Reuters.

Depuis Milan,

La mer d’Azov a définitivement trouvé sa place sur la carte de ces foyers de tensions persistants qui brouillent la Russie et l’Occident, aux côtés de ces autres territoires improbables que sont la Transnistrie, l’Abkhazie, l’Ossétie du Sud ou le Haut-Karabakh… Ce « grand lac » à peine plus grand que la Belgique, cet obscur bras de mer enserré entre la Russie et la Crimée que le Kremlin a annexée par la force il y a cinq ans, était en tout cas dans presque tous les discours de 57 Etats membres de l’OSCE, réunis jeudi et vendredi à Milan, pour leur session ministérielle annuelle.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct