Immobilier: les bas loyers grimpent trop rapidement

Immobilier: les bas loyers grimpent trop rapidement
Belga.

En Belgique, le taux de pauvreté des locataires est quatre fois plus important que celui des propriétaires, selon les chiffres de l’Iweps (l’institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique). Et cette inégalité entre propriétaires et locataires a tendance à s’accroître, au fil du temps. L’Institut a donc décidé de s’intéresser de plus près à la question des loyers.

Dans une étude publiée ce jeudi matin, l’Iweps tente de mesurer ces loyers sur le territoire belge. Et leur évolution sur les dix dernières années. Un vrai casse-tête. Car, premier constat, les statistiques disponibles sont extrêmement pauvres. On estime à 1,7 million le nombre de ménages locataires. Mais il n’existe pas de cadastre officiel des loyers, permettant de savoir qui loue quoi, où, et à quel prix.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct