«Je voudrais surtout influencer la qualité de vie de mes concitoyens de Beauvechain»

Appelez-la Carole
! La bourgmestre se retrouve à la tête d’une commune sans dette, sauf un minuscule emprunt.
Appelez-la Carole ! La bourgmestre se retrouve à la tête d’une commune sans dette, sauf un minuscule emprunt. - J.-P. D.V.

Trois élections pour asseoir sa légitimité. 617 voix en 2006 pour devenir échevine du premier coup. 1.150 suffrages personnels en 2012 pour titiller de 97 voix le bourgmestre socialiste Marc Dekoninck. Et 1.396 voix le 14 octobre, pour devenir bourgmestre. De la troupe des Francs Conteurs, la libérale a appris la manière de gérer le « théâtre » du conseil. Elle va maintenant le mettre en scène, avec son équipe de « Beauvechain Ensemble » (MR, CDH, PS), forte d’une majorité absolue de 14 sièges sur 19.

D’aucuns ont critiqué cette union entre trois partis…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Brabant wallon