La Conférence de Marrakech, plombée par ses chaises vides

© Belga.
© Belga.

Près de 160 Etats seront présents ce lundi à Marrakech pour l’adoption du pacte. Mais à la veille de l’événement, ce sont les chaises vides qui donnaient le ton. Louise Arbour, la représentante spéciale de l’ONU pour les migrations, a ainsi entamé sa conférence de presse, dimanche, en énumérant ce que le pacte… n’est pas : pas contraignant ni générateur de « soft law », pas pro-migration, pas une découverte non plus pour ses récents, virulents détracteurs. « Et il ne s’agit pas de mon interprétation du texte. C’EST le texte. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct