Première mondiale: une usine à produire de l’os

Selon le D
r
 Denis Dufrane, l’automatisation permet un traitement intégral en salle blanche et surtout de garantir une parfaite sécurité du produit final pour le patient.
Selon le D r Denis Dufrane, l’automatisation permet un traitement intégral en salle blanche et surtout de garantir une parfaite sécurité du produit final pour le patient. - Sylvain Piraux.

Mine de rien, c’est une première mondiale qui a été inaugurée ce mercredi à Frasnes-lez-Gosselies, en banlieue de Charleroi. De l’extérieur, on est loin du style high-tech, mais les bâtiments de Texere Biotech abritent la première ligne complètement robotisée et la plus avancée au monde pour le traitement des tissus humains. Malgré les avancées de la recherche, on n’a encore pas mis au point une matière artificielle plus efficace pour remplacer un morceau d’os humain… qu’un autre morceau d’os humain. Que ce soit pour un traumatisme, pour des déformations ou des mutilations liées à un cancer ou à une infection, le tissu osseux originel est le matériau qui offre les meilleures chances de se greffer afin de combler le manque.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct