Coup d’accélérateur aux fusions dans le supérieur

Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain, et Pierre Jadoul, recteur de l’Université Saint-Louis Bruxelles
: «
Une nouvelle étape a été franchie ce mercredi en vue de la fusion.
» © Mathieu Golinvaux.
Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain, et Pierre Jadoul, recteur de l’Université Saint-Louis Bruxelles : « Une nouvelle étape a été franchie ce mercredi en vue de la fusion. » © Mathieu Golinvaux.

J e souhaite montrer que je suis le ministre de l’ensemble des institutions d’enseignement supérieur, que j’ai une vision de l’enseignement supérieur et pas de tel ou tel établissement. Je n’ai pas voulu rendre impossible que ce processus soit voté sous cette législature ».

D’habitude très taiseux sur le sujet, Jean-Claude Marcourt (PS), le ministre de l’Enseignement supérieur, se montre d’un coup plus disert. C’est qu’après deux années de palabres, son gouvernement vient d’entériner la première version de l’avant-projet de décret organisant les fusions, d’une part de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) et de l’Université Saint-Louis (USLB), d’autre part de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et de l’Institut des hautes études en communications sociales (Ihecs).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct