Philippe Moureaux, sa lutte finale

©DOMINIQUE DUCHESNES
©DOMINIQUE DUCHESNES

Philippe Moureaux est décédé à l’âge de 79 ans, des suites d’un cancer. Figure d’une génération politique issue du siècle dernier, abrasif, incommode, critiqué, encensé et détesté, sa trajectoire reste une leçon, au moins à deux égards : pour le procès qu’il a subi, et son approche du parti qu’il a servi. Analyse.

1. Le procès.

On ne sait jamais d’où il vient, le crabe. La dureté de sa dernière tranche de vie politique fut, sans doute, un terrain propice. La splendide élection de sa fille, Catherine, au mayorat de Molenbeek le 14 octobre dernier, aura remis du bonheur dans tout ça, de la vie, malgré tout, à la fin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct