Elections anticipées: les politiques accusent la N-VA de «mener une guerre» et d’avoir «tout orchestré»

Elections anticipées: les politiques accusent la N-VA de «mener une guerre» et d’avoir «tout orchestré»

Les propos tenus dans la presse de samedi par plusieurs ténors de la N-VA appelant plus ou moins explicitement à la tenue d’élections législatives anticipées ou posant leurs conditions pour accorder la confiance du parti nationaliste au gouvernement minoritaire « orange bleue » du Premier ministre Charles Michel ont provoqué des réactions de toutes parts.

«  La lecture des interviews @de_NVA me laisse penser que manifestement elle avait tout orchestré pour faire chuter le #begov et provoquer des élections anticipées avec le @PS », avait indiqué vendredi soir le président du MR, Olivier Chastel, sur Twitter.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct