«Peut-être que les Smiths ont créé les hipsters»

Johnny Marr se revendique en tant que musicien de rock indépendant, « qui fait de la musique pour le plaisir et non  pour la gloire et les dollars ».
Johnny Marr se revendique en tant que musicien de rock indépendant, « qui fait de la musique pour le plaisir et non pour la gloire et les dollars ». - D.R.

Depuis Paris

Johnny Marr est une rock star, mais il s’en fout. The Smiths, le groupe qu’il a formé quand il avait 18 ans, est devenu un des plus influents de l’histoire du rock ? Il en prend note, mais est occupé ailleurs. Pourtant, c’est bien vers son passé qu’il s’est tourné durant l’écriture de son autobiographie, Set The Boy Free , qui sort ces jours-ci en français. Et c’est avec une simplicité et une jovialité non feintes qu’il est revenu, pour nous, sur ses années au sein des Smiths, mettant en lumière tout ce que représente encore le groupe aujourd’hui, trente ans après sa dissolution.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct