Climat: la COP24 a fait le job technique, mais elle passe à côté des ambitions

Le président de la COP24, le secrétaire d’Etat polonais Michal Kurtika, n’a pas caché sa joie à l’issue de la conférence. © AFP.
Le président de la COP24, le secrétaire d’Etat polonais Michal Kurtika, n’a pas caché sa joie à l’issue de la conférence. © AFP.

Katowice, de notre envoyé spécial

Le vingt-quatrième sommet des Nations unies pour le climat, la COP24, s’est achevé samedi soir avec plus de trente heures de retard sur l’horaire. Les représentants de 196 pays du monde ont adopté l’essentiel du « code de la route » qui permettra la mise en œuvre de l’accord global conclu à Paris il y a trois ans. Cet ensemble de règles du jeu assure notamment la transparence, le contrôle et la bonne comptabilité des réductions d’émissions de gaz à effet de serre des Etats et de leurs politiques d’adaptation aux changements climatiques.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct