De Roover (N-VA) laisse entendre que la révision de la Constitution faisait partie des accords avec le MR

De Roover (N-VA) laisse entendre que la révision de la Constitution faisait partie des accords avec le MR

Affirmer que les conditions de la N-VA relèvent du chantage revient à quitter la trajectoire de la suédoise, a répliqué lundi le chef de groupe à la Chambre Peter De Roover aux propos du Premier ministre Charles Michel. Ces conditions sont dans la droite ligne de «l’héritage suédois», y compris celles qui ont trait à l’ouverture à révision de l’article 195, qui permet de réviser l’ensemble de la Constitution.

La N-VA dévoile ses exigences

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct