Brexit: le «no deal» kamikaze de Theresa May

«
Moi ou le chaos
», telle semble être la devise obstinée de la Première ministre britannique Theresa May.
« Moi ou le chaos », telle semble être la devise obstinée de la Première ministre britannique Theresa May. - AFP

Theresa May est prête à effectuer un saut dans le vide le 29 mars prochain et à entraîner avec elle les 66 millions d’habitants que compte le pays.« Moi ou le chaos », telle semble être la devise de la première ministre britannique. Cela n’est pas nouveau, certes. Mais, à près de 100 jours de la sortie programmée du Royaume-Uni de l’UE, cette attitude devient de plus en plus déraisonnable. Car la grande dépendance dans laquelle se trouve le Royaume-Uni à l’égard du continent rend le pays extrêmement vulnérable à une sortie sans accord de l’Union européenne et aucune des mesures prises par le gouvernement n’est en mesure d’amortir l’onde de choc sismique que produirait un éventuel « no deal ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct