Une pénurie de farine prive La Havane de pain

Cuba a suffisamment de blé importé mais plus les moulins  pour le transformer en farine.
Cuba a suffisamment de blé importé mais plus les moulins pour le transformer en farine. - AFP.

La Havane,

Aux confins des cités de banlieue de l’Est de La Havane, Maylin vend des galettes, des petits pains ronds et même parfois des baguettes. Depuis plusieurs jours, la boulangerie de la quinquagénaire, un petit garage aux couleurs vives, est fermée. Un petit panneau maladroitement écrit à la main y est accroché. « Fermé. Il n’y a plus de farine ». Partout, la ritournelle se répète.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct