Sophie Wilmès: «Les douzièmes provisoires, une main tendue au Parlement»

Sophie Wilmès (MR), ministre fédérale du Budget.
Sophie Wilmès (MR), ministre fédérale du Budget. - Sylvain Piraux

Le Premier ministre ne proposera pas au vote du Parlement pas le budget 2019, tel qu’il avait été négocié cet été par les quatre partenaires de la suédoise.

Avec le départ de la N-VA – et les conditions « inacceptables », dixit Charles Michel, qu’elle a posé pour apporter son soutien à la coalition devenue minoritaire – ce budget n’avait aucune chance d’être accepté. On voit mal en effet les partis de l’opposition donner leur assentiment à un texte qu’ils avaient refusé en commission.

Mais voilà : selon le scénario défendu par le Premier – essayer de définir une nouvelle « feuille de route » avec le Parlement, ce qui ne peut se faire en quelques jours –, le gouvernement fédéral aura besoin de moyens budgétaires dès le mois prochain pour assurer la continuité du service public. C’est qu’il faut bien payer les fonctionnaires et régler les factures.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct