Pourquoi Trump quitte la Syrie

A la surprise générale, Donald Trup a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie, affirmant avoir vaincu Daesh.
A la surprise générale, Donald Trup a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie, affirmant avoir vaincu Daesh. - AFP

La presse américaine se montre unanime : le retrait total des troupes US engagées au sol dans l’est de la Syrie auprès des forces kurdes contre l’« Etat islamique » (ou Daesh) annoncé ce 19 décembre par Donald Trump d’un simple tweet de 19 mots a pris tout le monde par surprise, à commencer par la hiérarchie militaire au Pentagone. Cette hiérarchie, comme de nombreux experts, conteste d’ailleurs l’unique raison invoquée par le pensionnaire de la Maison-Blanche, à avoir que Daesh aurait été vaincu. Trump, malgré son incompétence notoire, ne peut pas ignorer ce fait. Alors que cache ce retrait militaire de Syrie ?

Les arguments avancés à Washington par les tenants du maintien d’une présence militaire se révèlent variés et solides. Ils sont d’ordre militaire, on vient de le dire à propos des djihadistes qui courent toujours, mais aussi sécuritaire, politique et géostratégique. Passons-les brièvement en revue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct