Réaction

Britannica à la rescousse

Même s’il se défend d’encourager les contenus radicaux, YouTube avance le fait que son algorithme serait davantage conçu pour être efficace sur des sujets comme les « tutos » beauté ou les vidéos éducatives, mais fonctionnerait moins bien pour la science et les informations. La plateforme a supprimé un certain nombre de chaînes diffusant des contenus radicaux d’extrême-droite. Il met aussi en avant des liens vers des sources fiables en dessous de certaines vidéos qui le sont moins. C’est le cas des vidéos mettant en cause la mission Apollo 11, qui pointent désormais vers l’article de l’encyclopédie Britannica évoquant les premiers pas de l’homme sur la Lune. Des contenus de sensibilisation sont aussi proposés automatiquement aux internautes recherchant des contenus extrémistes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct