Un surcoût de 374 millions pour éponger la bulle verte

Le montage vise à remettre de l’ordre dans le marché des certificats verts (les subsides au renouvelable), qui déraille depuis des années.
Le montage vise à remettre de l’ordre dans le marché des certificats verts (les subsides au renouvelable), qui déraille depuis des années. - Bruno Dalimonte.

Le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luc Crucke (MR), a des allures de prestidigitateur. Il a trouvé une solution pour détruire définitivement la fameuse « bulle photovoltaïque », sans augmenter la facture des consommateurs. Ce plan est sorti du chapeau ministériel en septembre dernier. Il consiste avant tout en un emprunt (1,8 milliard maximum) auprès de la banque BNP Paribas Fortis.

Ce jeudi : nouvelle étape franchie. Le projet de décret du libéral a été approuvé en deuxième lecture par le gouvernement. Il va être envoyé au Conseil d’Etat, avant de revenir pour une troisième (et dernière) lecture ministérielle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct