Schaerbeek: l’empire Clerfayt vacille

Avec une majorité à deux sièges, le bourgmestre va donc devoir jouer les équilibristes : être en permanence majoritaire au conseil  communal va être « extrêmement périlleux », d’après l’opposition.
Avec une majorité à deux sièges, le bourgmestre va donc devoir jouer les équilibristes : être en permanence majoritaire au conseil communal va être « extrêmement périlleux », d’après l’opposition. - Bruno Dalimonte.

Il est reparti pour six ans. Un peu moins fort, avec 17 sièges pour sa Liste du bourgmestre (LB), au lieu de 18 en 2012. Un partenaire humaniste, en perte de vitesse (-1), en moins. Mais un autre, Ecolo, renforcé par la fameuse vague verte : dix élus, soit trois de plus. Au fond, l’accord pré-électoral LB-Ecolo en poche, un CDH « chahuté sur le plan politique », la logique arithmétique de Bernard Clerfayt était là : embarquer à Schaerbeek dans une majorité à 27 sur 47, contre 29 six ans plus tôt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct