«Depuis la révolution, médias et politiques sont en apprentissage»

Mohamed Fadhel Mahfoudh, ministre chargé des relatins avec les instances consitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’Homme. © Reuters.
Mohamed Fadhel Mahfoudh, ministre chargé des relatins avec les instances consitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’Homme. © Reuters.

Avocat de formation, Mohamed Fadhel Mahfoudh préside l’Ordre national des avocats de Tunisie de 2013 à 2016. Une organisation qui sera l’une des composantes du quartet du dialogue national, chargé d’organiser des négociations entre les partis politiques tunisiens, pour assurer la transition démocratique. À ce titre, il obtient le Prix Nobel de la paix en 2015. Aujourd’hui membre du gouvernement tunisien, Mohamed Fadhel Mahfoudh est chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’homme. Il estime que son arrivée en politique peut faciliter les relations entre les autorités et les médias. Rencontre.

Comment qualifieriez-vous la santé de la presse tunisienne aujourd’hui ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct