Bienvenue dans les cuisines algorithmiques de Deliveroo

Cette enseigne chinoise ne préparait que des plats typiques avant de rejoindre une cuisine partagée Deliveroo. Désormais, elle concocte également des burgers asiatiques, selon le concept de « virtual brand ».
Cette enseigne chinoise ne préparait que des plats typiques avant de rejoindre une cuisine partagée Deliveroo. Désormais, elle concocte également des burgers asiatiques, selon le concept de « virtual brand ». - Michael Franke

De notre envoyée spéciale à Londres

La nuit vient de tomber mais le chauffeur du « black cab » qui nous dépose devant un entrepôt reculé du sud de Londres est sceptique. « Je vous laisse ici toute seule, vous êtes certaine ? ». Il est vrai qu’on a connu plus accueillant que ce parc industriel bordé de tôles ondulées, peu éclairé, planté au beau milieu d’un quartier résidentiel.

On est pourtant à la bonne adresse. Soit devant l’une des 12 cuisines partagées que Deliveroo a installées, progressivement depuis 2016, dans la capitale britannique. L’entreprise qui a littéralement pris d’assaut les villes européennes ces dernières années en les inondant de livreurs « brandés » de la tête aux roues, se la joue cette fois discrète. On devine à peine un logo sur l’une des portes d’entrée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct