Rapatriement d’enfants de djihadistes belges: l’Etat belge en appel, qu’impose vraiment la justice?

Il y aurait en Syrie et en Irak 162 mineurs dont un des deux parents au moins est de nationalité belge.
Il y aurait en Syrie et en Irak 162 mineurs dont un des deux parents au moins est de nationalité belge. - ZUMAPRESS.com

Un juge des référés de Bruxelles a ordonné mercredi à l’Etat belge de rapatrier six enfants de deux combattants de l’organisation terroriste Etat islamique (EI), alors que précédemment le juge des référés avait jugé le contraire. Ce dimanche, on a appris que le gouvernement va faire appel. Il va néanmoins évaluer ce qui peut être fait pour ces enfants, qui ne sont pas responsables d’être nés dans de telles conditions, affirme Mme De Block. Quant aux mères, «c’est une autre histoire». «Elles ont été condamnées en Belgique et ont participé activement à la préparation d’attaques terroristes. Nous allons devoir analyser les risques sans complaisance».

La situation.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct