L’année 2019 sera «électrique» sur les marchés boursiers

Les économistes s’accordent en général sur un point
: Wall Street donne le «
la
» à la planète boursière.
Les économistes s’accordent en général sur un point : Wall Street donne le « la » à la planète boursière. - Reuters.

Les marchés boursiers finissent 2018 dans le rouge. Aux États-Unis, l’euphorie qui avait accompagné l’élection de Donald Trump, puis, en 2017, ses promesses de déréglementation et ses baisses d’impôts, s’est progressivement dissipée. Au début du mois d’octobre, le Dow Jones a certes battu d’un chouïa son précédent record historique, atteint à la fin de janvier. Depuis, le pessimisme a pris le dessus, l’indicateur-vedette de la Bourse de New York se repliant nettement. A la veille de Noël, il affichait ainsi une baisse de plus de 12 % par rapport à son niveau du début de l’année

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct