Bruxelles : gros coup de frein pour le nouveau métro

Le projet de station de métro Toots Thielemans, sous l’avenue de Stalingrad, est soumis aux critiques farouches des majorités PS-Ecolo de Bruxelles-Ville et Saint-Gilles.
Le projet de station de métro Toots Thielemans, sous l’avenue de Stalingrad, est soumis aux critiques farouches des majorités PS-Ecolo de Bruxelles-Ville et Saint-Gilles. - Dominique Duchesnes/ Le Soir

Ni favorable ni défavorable, tout simplement très très critique… C’est l’avis que viennent de rendre la Ville de Bruxelles et la commune de Saint-Gilles sur le projet de station de métro Toots Thielemans, sous l’avenue de Stalingrad. Les deux collèges ont choisi cette voie parce qu’elle est celle du compromis politique (entre les socialistes, partisans du métro, et écologistes, qui s’y opposent). Mais aussi parce qu’elle permet de dresser une impressionnante liste de conditions réclamées à la Région si, d’aventure, elle délivrait le permis à la Stib. Le Soir a pu consulter les deux avis, en filigrane desquels s’expriment les doutes sur l’opportunité même du métro, le refus du projet tel qu’emballé par la Stib, la détermination à organiser le chantier autrement qu’en éventrant des quartiers pendant de longues années…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct