l’oblique

Lisez pour prévenir la démence

Lisez pour prévenir la démence

Une étude entreprise en Chine le montre : des activités intellectuelles, comme la lecture, peuvent réduire le risque de développement d’une démence. Que l’on parle de lecture de livres, de journaux ou de magazines, l’activité en soi entraîne le cerveau et semble le prémunir, du moins en partie, mais c’est toujours bon à prendre. D’autant que, selon les chiffres de l’OMS dévoilés ces derniers jours, en 2050, un Belge sur trente sera touché par l’Alzheimer, qui concerne 65 % des déments. Soit 389.000 personnes. Or, chaque malade impacte quatre à huit personnes (entourage, professionnels de la santé…). Un Belge sur trente sera donc concerné par cette maladie dans trente ans.

L’étude chinoise vient de paraître dans le Journal of the American Medical Association. L’idée des scientifiques était d’éprouver la pratique de la lecture comme une solution de prévention, de la même manière qu’on réduit les risques de problèmes cardiaques avec une alimentation saine ou de l’exercice physique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct