Bruxelles: les Plaisirs d'hiver, une affaire vraiment rentable pour les commerçants?

Le reste de l’année, Sophie écoule ses confitures ses les marchés provençaux.
Le reste de l’année, Sophie écoule ses confitures ses les marchés provençaux. - Bruno d’Alimonte

Alors que la cuvée 2018-2019 des Plaisirs d’Hiver s’apprête à connaître sa dernière semaine, les organisateurs osent déjà évoquer, du coin des lèvres seulement, un véritable succès de masse pour cette édition, après des années moins fastes dans la foulée du « lockdown » et des attentats de Bruxelles. De leur côté, les hôtels de la capitale ne semblent pas désemplir, à en croire le constat dressé ce vendredi sur les ondes de la Première par Rodolphe Van Weyenbergh, secrétaire général de la Brussels Hotels Association (le lobby bruxellois du secteur).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct