Suite au procès: menace sur le subside opérationnel d’Intradel

Le ministre Di Antonio 
: «
nous ne sommes plus dans les conditions de libérer ces subsides
».
Le ministre Di Antonio : « nous ne sommes plus dans les conditions de libérer ces subsides ». - Milutin

Dans la rubrique « informations » du dernier gouvernement wallon, le 20 décembre dernier, le ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio (CDH), a fait le point sur le dossier Intradel. Il s’agit de l’intercommunale liégeoise dédiée au traitement des déchets dont la ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), en mai dernier, a annulé l’attribution d’un marché pour une nouvelle unité de bio-méthanisation. Une annulation qui s’ajoute à de longues péripéties sur la validité du marché lui-même, par un concurrent évincé (Vinci). Une procédure de marché entachée d’une faute technique (au minimum), validée par le Conseil d’État (la remise hors délai d’une partie du dossier) et la décision de l’intercommunale, juridiquement surprenante, de redésigner l’entreprise adjudicataire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct