RD Congo: gare à la colère des peuples trompés

RD Congo: gare à la colère des peuples trompés

On n’organise pas des élections pour les perdre.  » Cette phrase, prononcée avec un cynisme assumé dans certaines sphères du pouvoir congolais, en dit long sur la partie de faussaires qui se joue depuis des mois et des semaines au Congo. Si les élections ont finalement été programmées, c’est par des dirigeants contraints et forcés, sans plus aucune échappatoire crédible pour se maintenir en place sans en passer par un scrutin et la consultation du peuple.

Et si les élections se déroulent ce dimanche, c’est après avoir rencontré tant d’obstacles qu’on peut difficilement croire à une succession d’accidents malencontreux. Que dire par ailleurs de la concomitance entre ces embûches soudaines et l’évidence venue du terrain que la victoire du pouvoir était loin d’être assurée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct