Au Conseil de sécurité, la Belgique «incarnera la vision multilatéraliste», indique Didier Reynders

Au Conseil de sécurité, la Belgique «incarnera la vision multilatéraliste», indique Didier Reynders

A partir du 1er janvier 2019, la Belgique siègera pour une période de deux ans au Conseil de sécurité de l’ONU en tant que membre non permanent. Elle y sera «un partenaire constructif, fiable et ouvert dans la recherche, avec les autres membres du Conseil de sécurité et l’ensemble des acteurs concernés, de réponses collectives aux questions internationales de paix et de sécurité», assure samedi dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, qui est aussi le nouveau ministre de la Défense depuis la démission du gouvernement fédéral.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct